Kim Kardashian
Kim Kardashian a bien changé en quelques années !
11 octobre 2017
rhinoplastie ethnique masculine
La rhinoplastie ethnique masculine
15 novembre 2017
Voir tous

Qu’est-ce que la rhinite hormonale ?

rhinite hormonale

La grossesse est un moment particulièrement privilégiée dans la vie d’une femme. C’est aussi le moment ou sur le plan clinique, les femmes sont fragiles et prédisposées à développer de nombreuses affections. Tel est le cas en ORL où à cause des modifications hormonales que connaissent les femmes pendant la grossesse, certaines développent une rhinite dite « rhinite hormonale ».

Devis gratuit avec toutes les informations pour soigner la rhinite

Les types de rhinites

Il existe divers types de rhinites qui varient selon leurs causes. Il y a la rhinite aigüe infectieuse dont les origines sont virales qui, si nécessaire peut être traitée par antibiothérapie ; la rhinite allergique chronique, préexistante à la grossesse et dont le traitement est fondé sur une mise à l’écart des causes allergènes en question et principalement les corticoïdes; la rhinite non allergique à éosinophiles, très fréquent chez les femmes âgées entre 20 et 40 ans, et qui s’accompagne souvent d’antécédents familiaux comme l’asthme, la polypose nasale ou une intolérance à l’aspirine dont le traitement se fait à base de corticoïdes ; on peut aussi citer les rhinites non inflammatoires, la rhinite chronique, la rhinite croûteuse, la rhinite vasomotrice, la rhinite hypertrophique, les sinusites et les cas d’épistaxis.

Les symptômes

Le principal symptôme de cette affection nasale qui touche près de 20 % de femmes enceintes est, comme dans toute autre forme de rhinite, une obstruction nasale, qu’elle soit unilatérale ou bilatérale. Son intensité est variable selon les sujets. Certaines femmes peuvent éprouver simplement une gêne respiratoire tandis que d’autres connaissent un malaise intense se traduisant par des troubles de sommeil, une sécheresse buccale et même une gêne pharyngée.

Parmi les autres symptômes de la rhinite hormonale on peut évoquer les cas de rhinorrhée ou aussi d’écoulement postérieur se manifestant aussi bien par la toux, les éternuements et les céphalées. Il ne faut pas non plus en cas de céphalées, penser déjà à une infection des sinus, parce qu’elles peuvent traduire simplement l’obstruction nasale.

Le diagnostic 

Pour évaluer une rhinite, le médecin recherche s’il existe un syndrome infectieux avec fièvre récente, une intolérance à certains médicaments notamment à l’aspirine, si le patient n’a pas été exposé au tabac ou bien à la pression atmosphérique. Outre cet examen clinique, une endoscopie nasale sera effectuée pour compléter l’interrogatoire.

Le but de cet examen est de voir quel est l’aspect de la muqueuse, mais aussi de se rassurer s’il n’existe pas une déviation de la cloison nasale qui le cas échéant exigera de remodeler et corriger le nez, ou s’il n’y pas une hypertrophie des cornets.

Si vous cherchez les meilleurs soins pour soigner et traiter la rhinite chronique, la rhinite croûteuse, la rhinite vasomotrice, la rhinite hypertrophique et la rhinite allergique chronique, contactez notre chirurgien pour connaitre comment soigner une rhinite avec toutes les informations. Notre clinique vous propose un prix pas cher avec tous les détails. Demandez votre devis gratuit maintenant.

Obtenir un devis Gratuit